FacLab, un FabLab parisien

RSS

Open Bidouille Camp: OBC #2, la grande fête de la bidouille - le programme

openbidouillecamp:

OBC #2, la grande fête de la bidouille – le retour, au Fac Lab.

Et en plus c’est gratuit !

Samedi 16 février de 10 à 19 heures : des ateliers ouverts & gratuits ; de la bidouille et de la débrouille dans une ambiance festive, et une conférence « hacker l’éducation » dans un…

Open Bidouille Camp: Les statuts de l'association

openbidouillecamp:

Après trois extraits infructueux - e-administration mon amour -, la préfecture de Seine-Saint-Denis a enfin validé la création de l’association. La publication au JO ne devrait pas tarder. Voici les statuts :

ARTICLE 1 - CONSTITUTION ET DÉNOMINATION
L’association “Open bidouille” est fondée…

imperfectwriting:

I went to the mall, and a little girl called me a terrorist. 

My name is Ela.  I am seventeen years old.  I am not Muslim, but my friend told me about her friend being discriminated against for wearing a hijab.  So I decided to see the discrimination firsthand to get a better understanding of what Muslim women go through. 

My friend and I pinned scarves around our heads, and then we went to the mall.  Normally, vendors try to get us to buy things and ask us to sample a snack.  Clerks usually ask us if we need help, tell us about sales, and smile at us.  Not today.  People, including vendors, clerks, and other shoppers, wouldn’t look at us.  They didn’t talk to us.  They acted like we didn’t exist.  They didn’t want to be caught staring at us, so they didn’t look at all. 

And then, in one store, a girl (who looked about four years old) asked her mom if my friend and I were terrorists.  She wasn’t trying to be mean or anything.  I don’t even think she could have grasped the idea of prejudice.  However, her mother’s response is one I can never forgive or forget.  The mother hushed her child, glared at me, and then took her daughter by the hand and led her out of the store. 

All that because I put a scarf on my head.  Just like that, a mother taught her little girl that being Muslim was evil.  It didn’t matter that I was a nice person.  All that mattered was that I looked different.  That little girl may grow up and teach her children the same thing. 

This experiment gave me a huge wakeup call.  It lasted for only a few hours, so I can’t even begin to imagine how much prejudice Muslim girls go through every day.  It reminded me of something that many people know but rarely remember: the women in hijabs are people, just like all those women out there who aren’t Muslim. 

People of Tumblr, please help me spread this message.  Treat Muslims, Jews, Christians, Buddhists, Hindus, Pagans, Taoists, etc., exactly the way you want to be treated, regardless of what they’re wearing or not wearing, no exceptions.  Reblog this.  Tell your friends.  I don’t know that the world will ever totally wipe out prejudice, but we can try, one blog at a time.  

Open Bidouille Camp <3 ses généreux donateurs

Nous y serons demain !

openbidouillecamp:

Merci à tous les contributeurs du Kiss Kiss Bank Bank qui nous ont permis d’atteindre notre objectif à 131% à cette heure, et ce n’est pas fini !

openbidouillecamp:

Le premier OPEN BIDOUILLE CAMP ouvre ses portes samedi 22 septembre à Mains d’Oeuvres (Saint-Ouen). Sur le modèle des Maker Faire, OWNI.FR, Silicon Xperience/La Cantine et SmallBang organisent cette journée dédiée à la bidouille ou D.I.Y (Do It Yourself) avec une conférence sur la fabrication numérique personnelle, du Club Mate à gogo et des drones (fait-maison) en option :::: Tout au long de la journée, des ateliers pour bidouiller, hacker, recycler, avec des matériaux de récupération #oupas, des imprimantes 3D et laser, des LEGOS, des fers à souder et des circuits imprimés, des vélos, des cerf-volants et qui sait quelles autres choses encore&#160;? ::::: Café et thés sur place, parc à squatter en face de Mains d’Oeuvres (syndrome post-parking day) :::: Et c’est gratuit&#160;! :::: Stay tuned&#160;! 

openbidouillecamp:

Le premier OPEN BIDOUILLE CAMP ouvre ses portes samedi 22 septembre à Mains d’Oeuvres (Saint-Ouen). Sur le modèle des Maker Faire, OWNI.FR, Silicon Xperience/La Cantine et SmallBang organisent cette journée dédiée à la bidouille ou D.I.Y (Do It Yourself) avec une conférence sur la fabrication numérique personnelle, du Club Mate à gogo et des drones (fait-maison) en option :::: Tout au long de la journée, des ateliers pour bidouiller, hacker, recycler, avec des matériaux de récupération #oupas, des imprimantes 3D et laser, des LEGOS, des fers à souder et des circuits imprimés, des vélos, des cerf-volants et qui sait quelles autres choses encore ? ::::: Café et thés sur place, parc à squatter en face de Mains d’Oeuvres (syndrome post-parking day) :::: Et c’est gratuit ! :::: Stay tuned ! 

Jui 7

Le faclab dans la presse – mars, avril, mai

Rapide revue de presse des média qui ont parlé du FacLab ces derniers mois.

Jui 5
Encore de la signalétique.

Encore de la signalétique.

Jui 4

La charte des FabLabs

Le texte de la charte des fabLabs (en français) et son interprétation concrète par le FacLab.

Jui 1
La plus grosse pièce jamais imprimée au lab&#160;! Pour tester le flambage de la structure (nan, pas pour la bruler&#160;!).

La plus grosse pièce jamais imprimée au lab ! Pour tester le flambage de la structure (nan, pas pour la bruler !).

Je crois qu’Escher aurait adoré les FabLab.

Je crois qu’Escher aurait adoré les FabLab.